Calle Sophie – Palais des Beaux-Arts, Bruxelles






Palais des Beaux-Arts, Bruxelles



Calle Sophie
27.05.2009 > 13.09.2009




L’exposition rétrospective de l’artiste française Sophie Calle contient une vingtaine de projets autobiographiques qui retracent sa vie suivant un fil chronologique.


Sophie Calle

bozar-calle-copyrigt-webfile88956



Sophie CALLE
“Où et quand? Lourdes” 2005/2008 (détail)
Photographies, textes, encadrements, néon, marbre 141 cm x 15 m de long
© SABAM Belgium 2009
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris / Miami ; Arndt & Partner, Berlin / Zurich
Photographie : Florian Kleinefenn





Sophie Calle est écrivain, artiste narrative, photographe, cinéaste ou même détective. Elle est sans doute un peu de chaque, selon les personnages qu’elle interprète, les rituels qu’elle imagine, les morceaux de sa vie qu’elle raconte et les moyens dont elle se saisit pour les raconter. L’artiste exploite fréquemment la méthode de l’enquête et son œuvre consiste le plus souvent en l’association de la photographie et de l’écrit. Sophie Calle se met en scène dans ses productions artistiques, mêlant habilement sa vie personnelle et son projet artistique. Elle invente ses propres règles du jeu afin d’ « améliorer la vie », lui donnant ainsi une structure, un sens.


Pour BOZAR, Sophie Calle a choisi de « s’exposer », en axant cette rétrospective autour d’œuvres retraçant sa vie. L’exposition CALLE SOPHIE se déroule suivant un fil chronologique, sur le mode d’un compte à rebours, balisé d’une vingtaine de projets autobiographiques. Une voix, celle de Frédéric Mitterrand, accompagne le visiteur et raconte à sa manière cette vie, qu’elle met en scène pour la faire passer au stade de fiction, pour donner à entendre une « histoire ».


Sophie Calle

bozar-calle-copyrigt-webfile88954



Sophie CALLE
Le Nez 2000
© Jean-Baptiste Mondino.
Sabam Belgique 2009
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Arndt & Partner, Paula Cooper Gallery

When I was fourteen my grandparents suggested that I needed plastic surgery. They made an appointment with a famous cosmetic surgeon, and it was decided that my nose should be straightened, that a scar on my left leg should be covered up with a piece of skin taken from my ass and that my ears should be pulled back. I had doubts, but they reassured me, I could change my mind up until the very last moment. In the end, though, it was Doctor F. himself who put an end to my dilemma. Two days before the operation, he committed suicide.

Sophie Calle

bozar-calle-copyrigt-webfile88957



Sophie CALLE
“Les seins miraculeux” 2001
Photographie N/B, aluminium, texte, encadrements (x2) 100 x 170 cm + 50 x 50 cm
Remerciements à Jean-Baptiste Mondino © SABAM Belgium 2009
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris / Miami ; Arndt & Partner, Berlin / Zurich ; Koyanagi, Tokyo ; Gallery Paula Cooper, NY

I was a flat-chested teenager. Still, wanting to be like my friends, I bought a bra, a soutien-gorge which, of course, I didn’t need. My mother, who possessed a magnificent bosom and a sharp wit, called it my “soutien-rien” – my support-nothing. I can still hear her words today. Over the years that followed my chest slowly pushed out. Nothing to write home about, though. Suddenly, in 1992, a transformation occurred. In the space of six months, spontaneously, I had proper tits: no treatments, no operations. A miracle. I swear. I was thrilled, but not really surprised. I put this feat down to twenty years of frustration, envy, dreams and sighs.

Sophie Calle

bozar-calle-copyrigt-webfile88958



Sophie CALLE
“Suite vénitienne” (détail) 1980
Ensemble de 81 éléments : 55 photographies N/B, 17,1 x 23,6 cm (chacun) + 23 textes de 30,2 x 21,7 cm (chacun) et de 3 cartes
© SABAM Belgium 2009
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris / Miami ; Arndt & Partner, Berlin / Zurich ; Koyanagi, Tokyo ; Gallery Paula Cooper, NY





Sophie Calle, née en 1953, vit et travaille à Paris. Elle a présenté M’as-tu vue ? à Beaubourg en 2004. Choisie pour représenter la France lors de la dernière Biennale de Venise (2007) où elle était par ailleurs invitée par le commissaire général dans le pavillon international, elle y a présenté Prenez soin de vous comme elle l’a fait à la Bibliothèque Nationale de France l’année d’après.



    Visuels © Tous droits réservés


Links





Stampfli & Turci – Art Dealers


Disclaimer & Copyright





~ by Stampfli & Turci on May 22, 2009.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: